Lieux remarquables

La Chaussée des Moines

C’est aux moines, comme son nom l’indique, que nous devons cette sorte de barrage qui relie le Chêne à la partie basse du bourg et qui, par extension, s’est appelée « La Chaussée ». Construite vers l’an 1 000, elle répondait à un triple but :

  • Créer une réserve d’eau suffisante pour permettre la navigation en amont jusqu’à Monnières.
  • Permettre l’installation d’unmoulin à eau qui fournirait la farine nécessaire aux religieux.
  • Permettre le passage entre le Chêne et l’agglomération centrale.

Une écluse devait plus tard percer cette digue pour permettre le passage des bateaux. L’écluse de Vertou est toujours en activité aujourd’hui.

Le moulin Gautron

Tout commence pour le Moulin Gautron, le 10 septembre 1895. Ce jour-là Auguste Gautron, usinier à la Haye Fouassière, demande l’autorisation d’établir une minoterie sur la rive gauche de la Sèvre, un peu en aval du barrage de Vertou. Le 12 janvier 1898, le décret d’autorisation est signé. Auguste Gautron décède à Vertou le 14 mars 1909.

Le 15 juin 1946, le Conseil Municipal réuni sous la présidence d’Auguste Saupin, Maire de Vertou, vote l’achat du « moulin ». Celui-ci devient alors un abattoir.

L’ouverture d’un nouvel abattoir à Nantes entraîne la fermeture en février 1971 de celui de Vertou. Le « Moulin Gautron » restera quelques temps inoccupé, jusqu’à ce que le Conseil Municipal, par une délibération du 30 janvier 1978, donne son accord à la création dans ses bâtiments d’un atelier de céramique et de poterie. Le 8 mars 1979 est créée l’association « Centre d’Expression et de Créativité du Moulin Gautron ».

Actuellement, le site du Moulin Gautron, qui réunit le Moulin Gautron et « L’Atelier » (rue de l’Industrie), constitue un pôle de diffusion et de pratiques culturelles majeur à Vertou, avec des salles d’exposition, des ateliers de dessin, peinture et peinture sur soie.

L’Atelier

Les « Chantiers Bureau », naguère chantiers de construction navale, acquis et entièrement réhabilités par la ville de Vertou, s’appellent dorénavant « l’Atelier ». Celui-ci fonctionne depuis le 1er décembre 1998.

On notera à quel point la nouvelle architecture est calquée sur l’ancienne et s’intègre parfaitement au paysage. A apprécier surtout la superbe vue sur la Sèvre qu’offre cet espace de création artistique qui contribue à l’inspiration des artistes. L’Atelier du Moulin est un nouveau lieu d’exposition sur les bords de Sèvre et participe à une mise en valeur du patrimoine vertavien. Il accueille de manière régulière de nombreux artistes qui ont la satisfaction d’exposer durant un week-end, une semaine ou plus, leurs œuvres, dans ce lieu qui est totalement adapté.

On assiste depuis sa création à un succès croissant. Il n’est pas rare de constater un taux de fréquentation d’environ 700 personnes sur deux semaines. L’Atelier est mis à disposition des artistes qui en font la demande écrite auprès de l’Adjoint aux Affaires Culturelles qui étudie les dossiers.

Le site du Moulin Gautron prend donc dans son ensemble une nouvelle ampleur et devient plus que jamais un des lieux culturels phares de la ville, qui plus est dans un cadre unique.

Le Portillon

Nombreux sont les vertaviens auxquels Portillon rappelle avant tout le bal du samedi soir ou du dimanche, sur les bords de la Sèvre, où les jeunes aimaient se rencontrer. Ne pas oublier son hippodrome où chaque année, le dernier week-end d’août, ont lieu les courses hippiques de Vertou. Aujourd’hui, Portillon offre toujours des berges reposantes aux amoureux de la nature et aux pêcheurs matinaux. Cet endroit bénéficie d’un magnifique point de vue sur le Château de la Frémoire dont la silhouette élégante se détache sur la prairie qui borde un méandre de la Sèvre. Ancienne seigneurie dévastée sous la Révolution, elle a été restaurée vers 1860.

Le château de la Frémoire

Le Château de la Frémoire accueille aujourd’hui la Fédération Viticole du Pays Nantais, la section Pays Nantais des Vins de Pays du jardin de la France, le Syndicat de Défense des Appellations d’Origine Contrôlée Muscadet (SDAOC) et l’Union des Producteurs de Gros Plant du Pays Nantais (UPGPPN).

Une promenade dans les ruelles du village de Portillon s’impose également aux amoureux des vieilles pierres qui découvriront encore quelques anciennes maisons aux escaliers caractéristiques de nos villages des bords de Sèvre.

Partager

Facebook Instagram Youtube